Le mythe du site web facturé “à la page”

Avertissement prix site vitrine

Encore de nos jours, il n’est pas rare d’entendre ou de lire des propositions de création de sites internet facturés à la page. Cette pratique "moyenâgeuse" de certaines agences ou développeurs consistait à donner un tarif en fonction du nombre de pages à créer sur le site.

Si cela pouvait se justifier il y a 15 ans, à une époque où les sites étaient encore codés fichier par fichier HTML, ce n’est plus le cas depuis l’avènement des CMS tels que WordPress ou Joomla. En effet, ces systèmes de gestion du contenu permettent de fonctionner par template.

Un template est un modèle ou squelette de page qui sera décliné sur des contenus en ligne similaires. Les articles d’un blog ou les fiches produit d’un site e-commerce partagent toutes le même template par exemple. C’est pourquoi, à moins que le professionnel ne se charge également de la production de la page, il n’y a aucune raison de proposer ce mode de facturation !

Les principaux facteurs influençant le prix d’un site vitrine

Un prix en fonction du type de site

Exemple de site vitrine d'un potier
Exemple de site vitrine d'un potier

Comme pour n’importe quel projet, la complexité et la charge de travail nécessaire pour aller jusqu’au livrable font partie des critères qui impactent le plus le prix d’un site vitrine.

Le budget de réalisation d’un site Internet dit “one page” au design minimaliste sera naturellement beaucoup plus abordable que celui d’un site vitrine pour une PME ou grande entreprise nécessitant le développement de fonctionnalités sur-mesure.

  • Le site vitrine simple / minimaliste: il s’agit d’un site web avec une dizaine de pages en plus de la page d’accueil. Il présente essentiellement l’activité de la société et offre les traditionnelles pages type “Nous contacter”, “Mentions légales”, “À propos de nous”.
  • Le site vitrine professionnel : du site type “portfolio” pour un artiste ou un artisan au véritable portail web B2B pour une société souhaitant mettre à disposition de ses clients un espace de connexion sécurisé, ce type de site web nécessitera un travail de webdesign plus conséquent ainsi que le développement de fonctionnalités sur-mesure.
  • Le site vitrine “sur-mesure” : à la fois très riche en contenus et en fonctionnalités, ce type de site vitrine nécessite souvent de partir d’une feuille blanche et de fournir un gros travail pour répondre au cahier des charges du client. Le nombre de templates à développer est important, de même que le travail sur le design et les applications en ligne à développer (extranet client, site multilingue,, wiki, blog…).

Les solutions de gestion de contenu

Thèmes WordPress téléchargeables gratuitement
Exemples de thèmes de site WordPress

Les systèmes de gestion de contenu “open source” tels que WordPress ou Joomla et les créateurs de site internet comme iPaoo ou Wix ont révolutionné la manière de créer des sites vitrine. Grâce à eux, il n’y a plus besoin de réinventer la roue.

Mais surtout, ils font gagner un temps considérable dans le développement d’un site web, et le temps, c’est de l’argent économisé !

  • WordPress : il s’agit du CMS le plus populaire et le plus utilisé au monde. D’après une étude W3techs, ce CMS est utilisé par 40% des sites dans le monde. Son succès s’explique en grande partie par sa très grande simplicité de déploiement, y compris pour des personnes novices au développement web.
  • Joomla : ce CMS reste le deuxième le plus utilisé derrière WordPress. S’il permet de couvrir beaucoup de besoins, il reste plus difficile d’accès et moins performant que son concurrent.
  • iPaoo, Wix, SquareSpace : ces créateurs de site web promettent de pouvoir créer un site web uniquement à l’aide d’une souris et sans la moindre ligne de code. Plus besoin de se soucier de la maintenance du site et de l’hébergement, ils offrent une solution clé en main pour créer un site vitrine simple et professionnel.

Sachant qu’un CMS ou une solution en ligne permet de gagner un temps précieux dans la création d’un site vitrine, la création d’un site “from scratch” sur-mesure fera logiquement exploser le budget.

En outre, il y a un point très important et souvent négligé par les porteurs de projet web c’est la pérennité de la technologie utilisée et la maintenance du site par un développeur tiers. Un problème qui ne se pose pas avec les CMS.

Un prix dépendant du design et des thèmes graphiques

Il existe également un autre critère prépondérant dans le coût d’un site vitrine : le degré de personnalisation du design.

Les CMS comme WordPress ont rendu très populaire la possibilité d’appliquer un thème, soit un design prédéterminé à un site web. L’avantage numéro 1 des thèmes : le gain de temps.

Ainsi en téléchargeant un thème gratuit ou premium, le temps de développement d’un site est considérablement réduit.

Le côté face est un site qui aura de grandes chances de ressembler à un autre et donc une réduction de la différenciation. Toutefois, il faut savoir qu’il existe probablement des dizaines de milliers de thèmes différents pour WordPress et que ces derniers sont facilement personnalisables.

Un prix selon le type prestataire

Il existe deux sortes de professionnels rompus à la réalisation de sites Internet vitrine :  les agences web et les développeurs freelances.

Comme vous pouvez vous en douter, les prix pratiqués par les petites et moyennes agences web ne sont pas du tout les mêmes que ceux proposés par les webdesigners indépendants.

Si l’agence peut compter sur de nombreuses ressources en interne pour chaque grande spécialité du webdesign, elle doit supporter des coûts fixes bien plus élevés.

Le freelance quant à lui sera beaucoup plus flexible et réactif mais ne pourra pas assumer toutes les missions couvertes par une agence (maintenance, graphisme, marketing).

Quant à la qualité du travail fourni, elle devra faire l’objet d’une grande attention pour ces deux types de professionnels.

Création du site vitrine : attention au devis !

Il convient d’être très vigilant au moment de lire le devis. Exigez un devis le plus détaillé possible sur les services inclus dans la prestation et soyez attentifs à chacune des lignes présentes dans le document. N’hésitez pas à questionner le prestataire contacté pour savoir ce que couvre la prestation et ce qu’elle ne couvre pas pour débusquer les éventuels coûts cachés.

Notre tableau estimatif du coût d’un site vitrine

Site minimaliste Site professionnel Site sur-mesure
Créer vous-même votre site
Créateur de site (iPaoo, Wix…) Gratuit à 20€ / mois 10 à 50€ / mois Non adapté
CMS Gratuit à 10€ / mois
(et beaucoup de temps)
Gratuit à 10€ / mois
(et beaucoup de temps)
Non adapté
Freelance
CMS avec thème 300 à 1 000€ 1 000 à 5 000€ 5 000 à 10 000€
CMS sans thème 1 000 à 3 000€ 3 000 à 6 000€ 6 000 à 15 000€
Site sur-mesure 3 000 à 6 000€ 6 000 à 10 000€ 10 000 à 30 000€
Agence
CMS avec thème 1 000 à 3 000€ 3 000 à 6 000€ 6 000 à 15 000€
CMS sans thème 3 000 à 6 000€ 6 000 à 10 000€ 10 000 à 50 000€
Site sur-mesure 6 000 à 10 000€ 10 000 à 30 000€ 30 000 à 70 000€
La règle générale qui s’applique au coût d’un site vitrine est donc : moins c’est standard, plus c’est cher !

Les grands postes de dépense d’un site vitrine

En fonction de vos attentes et exigences, il y a certains postes de dépenses qui auront un impact sur le coût global du projet de création du site vitrine :
  1. Le nom de domaine : le choix d’un nom de domaine est souvent la première étape vers la création d’un site Internet. Outre le nom de domaine principal, peuvent s’ajouter la réservation d’autres noms de domaine en vue de l’évolution de l’activité du site et pour éviter le cybersquatting (autre site web positionné avec un nom de domaine proche)

  2. L'hébergement : il peut être compris ou vendu séparément, administré par un tiers ou infogéré, et son coût peut grimper à une centaine d’euros par mois pour les éditeurs de site web les plus exigeants.

  3. La charte graphique : de la création du logo en passant par la réalisation de maquette du site par un directeur artistique, le design peut représenter une part importante du budget. Il est donc extrêmement important de faire un inventaire précis des besoins graphiques à intégrer dans le coût global du site.

  4. Le contenu éditorial / SEO : un site sans contenu est une coquille vide. Aussi, si vous ne souhaitez pas ou n’avez pas le temps de rédiger son contenu, il faudra envisager d’externaliser cette tâche.

  5. Le référencement naturel (SEO) : à quoi bon investir autant d’argent dans un joli site si ce dernier n’est pas visible sur les moteurs de recherche et en particulier sur Google ? Confier l’optimisation du site pour le référencement et/ou la production de contenu à un expert SEO est souvent payant, surtout sur des marchés concurrentiels.

  6. La maintenance : un site Internet c’est un peu comme une maison. Il faut sans cesse l'entretenir et il y a toujours des réparations à faire. Il s’agit toutefois d’une tâche très technique qui ne peut pas être assumée par des développeurs du dimanche. C’est pourquoi la maintenance représente un coût mensuel ou annuel à supporter.

Créer un site web avec iPaoo